UTOPIE, CONSENSUS ET LIBRE ARBITRE

  • Recherche,

(XIVe-XVIIe siècles)

Actes du colloque de Tours-Chambord 26-27 janvier 2012

Organisé par Carlos BERRIEL, université de Campinas (Brésil)
et
Marie-Luce DEMONET (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance)
Avec la collaboration d’Yvone GREIS
Revista MORUS. Utopia e Renascimento, 8, 2012

Avec les contributions de :
Jean Céard, Marie-Claire Phelippeau, Yvone Greis, Iveta Nakládalová, Helvio Gomes Moraes Jr, Ana Cláudia Romano Ribeiro, Maurizio Cambi, Marie-Luce Demonet, Alessandra Preda, Gianluca Bonaiuti, Hilário Franco Jr, Hélène Michon, Germana Ernst, Carlos Eduardo Ornelas Berriel, Jean-Louis Fournel, Claudio de Boni, Chiara Lastraioli.

Synthèse de la table ronde « Fay ce que voudras », par Nicolas le Cadet (avec Raphaël Cappellen, Jean Céard, Mireille Huchon)

Ce congrès a été le prolongement d’une collaboration commencée en 2009 avec le professeur Carlos BERRIEL (Université de Campinas, éditeur de la Revista MORUS : Utopia e Renascimento, Brésil). Les échanges franco-brésiliens sur l’utopie ont ainsi pu prendre leur essor avec cette manifestation. La thématique s’inscrit dans les recherches du CESR sur l’utopie et les mondes virtuels, en relation avec la question de la liberté et du pouvoir, illustrée par la formule de Thélème, « Fais ce que voudras ». La relation entre pensée utopique et pensée du consensus, les discussions sur l’appartenance au genre utopique de tel ou tel système très organisé (comme la Cité du Soleil de Campanella), ont montré la vitalité de ces travaux sur des mondes utopiques qui interrogent les nôtres.
  • Dates
    Créé le 31 octobre 2013