La réception de l’ancien roman de la fin du Moyen Âge au début de l’époque classique

  • Recherche,

Actes du colloque de Tours, 20-22 octobre 2011

Contributeurs Cécile Bost-Pouderon - Bernard Pouderon

Cet ouvrage rassemble les communications présentées en octobre 2011 lors du colloque de Tours consacré à la réception des romans grecs, latins et byzantins, depuis la fin du Moyen Âge jusqu’au début de l’époque classique. Après une remise en cause de la notion même de « roman » antique, différentes questions se sont croisées : la traduction, entre fidélité au texte et création littéraire, la culture humaniste, les controverses religieuses, la perpétuation de la tradition satirique ou libertine, ainsi que la reprise ou la mutation des grands thèmes romanesques antiques dans les œuvres de fiction renaissantes. Ces enquêtes couvrent des aires géographiques et culturelles diverses, depuis l’Europe – la France notamment, où l’humaniste Amyot a joué un rôle déterminant, mais également l’Italie, l’Angleterre, l’Allemagne – jusqu’aux Amériques, où Mexico faisait figure de capitale intellectuelle bien avant Madrid.

 

Cécile Bost-Pouderon est maître de conférences en langue et littérature grecques à l’université François-Rabelais de Tours. Ses travaux portent sur la littérature grecque d’époque impériale et plus particulièrement sur l’œuvre de Dion Chrysostome.

Bernard Pouderon est professeur de littérature grecque tardive à l’université François‑Rabelais de Tours. Spécialiste de la littérature grecque chrétienne, il a notamment travaillé sur les apologistes grecs et le Roman pseudo-clémentin.

http://www.mom.fr/publications/les-collections-de-la-msh-mom/cmo-serie-litteraire-et-philosophique/la-reception-de-lancien-roman-de-la-fin-du-moyen-age-au-debut-de

  • Dates
    Créé le 4 septembre 2015