Judíos y conversos en el Corpus Christi

  • Recherche,

la dramaturgia calderoniana

Auteur : Juan Carlos Garrot Zambrana

Depuis le XVe siècle on fait jouer en Espagne des pièces lors de la Fête-dieu, appelées autos sacramentales.  Au début les liens entre l’action dramatique et l’exaltation de l’eucharistie n’est pas toujours de mise mais la tendance sera de donner une cohérence thématique au théâtre et à la fête dans laquelle il s’inscrit. Théâtre de dévotion, théâtre didactique mais théâtre, c’est-à-dire une intrigue et des personnages capables de nous émouvoir, et c’est Calderón de la Barca, le dramaturge qui porte l’auto sacramental à maturité, qui va saisir que le moyen le plus apte pour réunir théologie et tension dramatique est de mettre le Christ au centre de l’action, ce qui entraînera chez lui une présence presque continuelle du Peuple Juif en tant qu’acteur de la Passion.

Desde el siglo XV se representan en España durante el Corpus Christi obras de teatro que andando el tiempo se conocerán con el nombre de autos sacramentales; progresivamente se irán estrechando los lazos entre el diálogo y la exaltación de la Eucaristía. Teatro de devoción, teatro didáctico, pero, teatro, esto es, una acción con personajes capaces de emocionarnos, y será Calderón de la Barca, autor que lleva el auto sacramental a su madurez, quien comprenderá que el modo más seguro de reunir teología y tensión dramática es situar a Cristo en el centro del conflicto, lo cual conlleva en su caso la presencia casi continua del Pueblo Judío como actor de la Pasión.

Lien vers le site de l'éditeur
 
  • Dates
    Créé le 4 avril 2014
  • Éditeur
    Brepols Publishers, Études Renaissantes, 2013