Épilepsie et Renaissance

  • Recherche,

Responsables scientifiques : Jacqueline Vons et Bertrand de Toffol Numéro spécial de la revue Epilepsies, vol. 20, mars 2008 Actes de la Journée d’études organisée le 23 septembre 2005, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance.

Pour faire une première estimation de l'état des connaissances médicales et extra-médicales sur l'épilepsie et sa pluralité de formes au XVIe siècle, des spécialistes de différentes disciplines ont examiné chacun dans leur champ spécifique avec leurs méthodes propres les descriptions et traitements de l'épilepsie à la Renaissance, à travers une littérature majoritairement médicale, mais aussi dans les représentations iconographiques les plus marquantes de cette époque. La crise épileptique est un symptôme obscur qui pose la question de sa signification, celle du mystère de la condition humaine. Elle dévoile la nature de la véritable tolérance sociale, celle de l'acceptation et du rejet, qui s'inscrit dans une histoire des représentations. Même si nous manquons encore d'investigations statistiques suffisantes, la Renaissance a marqué une étape importante dans la construction d'un savoir scientifique sur l'épilepsie et dans les progrès de la sémiologie médicale, à la recherche de théories objectives et d'explications, notamment anatomo-cliniques, de la maladie.

 

Contient :

 

Bertrand de Toffol (Université François-Rabelais de Tours, Médecine), L'épilepsie à travers les siècles.

Jean-Noel Biraben (INED), Pour situer les épilepsies au XVIe siècle .

Maurice Brock (CESR),  Le « démoniaque épileptique » dans la Transfiguration de Raphaël

Jacqueline Vons (CESR), Signes et diagnostics d'épilepsies dans les Consilia médicaux au XVIe siècle.

Candice Delisle (Wellcome Institute for the History of the Medicine), Une maladie rare aux symptômes cruels : représentations de l'épilepsie dans la correspondance de Conrad Gesner (1516-1565).

Marie-Luce Demonet (CESR), L'épilepsie chez Francisco Sanchez, médecin sceptique.

Dr Lucien de Luca, Sémiologies religieuses des épilepsies à la Renaissance.

Pauline Saint-Martin (Université François-Rabelais de Tours, Médecine), Etude paléopathologique des sépultures de la Chapelle Saint-Lazare (Tours, Indre-et-Loire).

  • Dates
    Créé le 21 septembre 2008