Aux limites de la couleur: monochromie et polychromie dans les arts (1300-1650)

  • Recherche,
L’histoire des couleurs dans le monde occidental au Moyen Âge et à la Renaissance a été nourrie par des travaux majeurs qui ont permis d’en cerner de multiples aspects, depuis les pratiques techniques jusqu’aux usages symboliques. En revanche, la question des rapports entre monochromie et polychromie dans les arts n’a guère fait l’objet que d’études ponctuelles. Le volume « Aux limites de la couleur : monochromie et polychromie dans les arts (1300-1600)», dirigé par Marion Boudon-Machuel, Maurice Brock et Pascale Charron, se propose ainsi de traiter la question de la perception et du rôle de la couleur dans les œuvres d’art en adoptant un spectre large, allant de la conception de l’œuvre à sa réception, de l’analyse des gammes chromatiques réduites (grisaille, camaïeu, monochromie, bichromie…) à l’étude des rapports entre la monochromie et la polychromie. Les contributions couvrent les disciplines artistiques les plus diverses (peinture, sculpture, orfèvrerie, arts graphiques, textile…) et s’articulent autour de deux binômes : monochromie-bichromie, monochromie-polychromie.

Avec les contributions de Mathilde Bert, Marc Borman, Agnès Bos, Bertrand Cosnet, Olivier Deloignon, Laure Fagnart, Antonella Fenech, Marc Gil, Maxence Hermant, Michel Hochmann, Anne Le Poittevin, Marie-Lys Marguerite, Audrey Nassieu-Maupas, Michel Pastoureau, Natacha Pernac, Laurence Riviale, Nathalie Roman, Valentina Sapienza, Michele Tomasi, Ines Villela-Petit, Denise Zaru

ISBN: 978-2-503-54222-5
  • Dates
    Créé le 9 juillet 2012
  • Auteur(s)
    P. Charron, M. Boudon-Machuel, M. Brock (eds.)
  • Éditeur
    Brepols Publishers, Études Renaissantes, 2012