Partager
Actualité

[Offre d'emploi] Ingénieur.e d’études en traitement numérique multimédia des sources musicales anciennes

  • Recherche,
  • Recrutement - concours administratifs,
Date(s)

du 16 juin 2022 au 8 juillet 2022

Modalités de candidatures

Les personnes intéressées sont invitées à envoyer leur candidature par courriel à l’adresse hyacinthe.belliot@univ-tours.fr au plus tard le 8 juillet 2022.

Le dossier comprendra (joindre l’ensemble des pièces au format PdF) :
- un CV détaillé ;
- une lettre de motivation mettant en adéquation le profil du candidat ou de la candidate par rapport au projet ;

Les candidat.e.s sélectionnné.s pour un entretien seront auditionné.e.s entre le 11 et le 13 juillet 2022 en présentiel ou en visioconférence.

Lieu(x)

Site CESR (Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance)

CDD 1 an (renouvelable) - Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR) (Université de Tours/UMR 7323 du CNRS/Ministère de la Culture) - Programme de recherche en musicologie « Ricercar »

Informations générales

  • Lieu de travail : CESR, 59 rue Néricault-Destouches 37020 Tours
  • Date de publication de l’offre : 16 juin 2022
  • Type de contrat : CDD Technique/Administratif
  • Secteur d’activité : recherche-développement sciences humaines et sociales, humanités numériques
  • Durée du contrat : 12 mois (renouvelable)
  • Date d’embauche prévue : à partir du 1er septembre 2022
  • Quotité : 80%
  • Grade : ingénieur.e d’études
  • Rémunération : en vigueur (grille de la fonction publique), entre 1.454€ et 1.724€ brut mensuel, selon expérience.
  • Niveau d’études souhaité : Bac+5 minimum
  • Expérience souhaitée : 6 mois minimum, si possible dans un projet équivalent
  • Date limite de candidature : 8 juillet 2022


Missions

L’équipe du programme de recherche Ricercar du Centre d’Études supérieures de la Renaissance (UMR 7323 du CNRS/Université de Tours/Ministère de la Culture) recrute, dans le cadre de l’Equipex Biblissima+, un.e ingénieur.e en traitement numérique multimédia des sources musicales anciennes avec l’objectif d’accroître la visibilité et la qualité des données musicales dans le portail Biblissima+.
Le poste est rattaché au Centre d’études supérieures de la Renaissance (UMR 7323 du CNRS/Université de Tours/Ministère de la Culture). La personne recrutée travaillera sous la responsabilité scientifique de David Fiala, coordinateur du cluster 6 « Les défis du patrimoine musical », et Philippe Vendrix, directeur de recherche CNRS, responsable du programme Ricercar.
 

Contexte de travail

Les manuscrits et imprimés musicaux participent pleinement du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance. Leur présence au sein du portail Biblissima mérite d’être accrue et améliorée. Cet objectif a été assigné au cluster 6 « « Les défis du patrimoine musical » de Biblissima, coordonné par David Fiala et l’équipe Ricercar du CESR. Ce programme musicologique a développé des outils numériques de visualisation et d’exploitation de corpus, de  reconstitution d’espaces sonores et a constitué un très riche fonds documentaire.

- Une cartographie du patrimoine musical et de ses métadonnées
Ricercar circonscrit dans un premier temps le patrimoine musical écrit du Moyen Âge et de la Renaissance à l’exclusion de l’immense corpus du chant liturgique monodique chrétien (le plainchant ou chant « grégorien ») consigné dans les livres liturgiques (avec ou sans notations musicales).
Le RISM (Répertoire International des Sources Musicales) et sa base en ligne fournissent les informations bibliographiques de base sur tous les imprimés musicaux produits jusqu’en 1600.
Pour les manuscrits, un outil numérique centralisé à Oxford (DIAMM) fournit des informations aussi exhaustives mais d’une granularité supérieure à celle du RISM, et tient à jour une veille de mise en ligne des sources par les bibliothèques (4000 manuscrits musicaux jusqu’au XVIe siècle). Ricercar tient à jour sa propre veille de sources numérisées en ligne (8000 notices Zotero) et met à disposition quelques corpus particuliers de partitions anciennes numérisées (Corpus des luthistes).
Dans le contexte de la refonte en cours de ses bases de données, Ricercar a établi des modèles de données pour la description des sources et des oeuvres musicales qui tiennent compte de leurs spécificités. Ses travaux en cours sur les ontologies de description des œuvres musicales trouveront leur aboutissement dans le cadre de Biblissima+.

- Les œuvres : encodage et fouille de la donnée musicale
Ricercar dispose d’éditions musicales encodées au format MEI (Music Encoding Initiative) et participe activement au développement de ce standard d’encodage ouvert et scientifique de la
notation musicale modelé sur la TEI.
La mise à disposition ouverte d’encodages MEI (Gesualdo online, etc.) permet de passer de l’image de la partition ancienne à diverses formes de restitutions :
  • partition moderne (suivant les besoins : en ligne, en pdf téléchargeable, en XML-MEI ou dans un format propriétaire – Sibelius, Finale…)
  • ou autres visualisations graphiques, statiques ou animées
  • éventuellement synchronisées à des fichiers audio-numériques, synthétiques ou enregistrés.
La recherche veut aller plus loin en matière d’annotation et de fouilles des données musicales, essentiellement pour la reconnaissance de similarités, avec ou sans intelligence artificielle.
L’objectif d’un moteur de recherche musical (audio ou écrit) est l’horizon de recherche de ces travaux, que la recherche académique partage avec les industries culturelles.
 

Activités

En concertation avec les membres de l’équipe Ricercar et de l’équipe Biblissima+, les services informatiques du CESR et l’atelier numérique de la MSH Val de Loire, l’ingénieur.e
sera en charge de :
  • Contribuer à l’élaboration et à la mise en oeuvre d’outils numériques visant à accroître la visibilité et la qualité des données musicales dans le portail Biblissima+.
  • Assurer le suivi administratif et logistique du groupe de travail « Défis du patrimoine musical » de l’equipex Biblissima+ (organisation des réunions, rédaction des comptes rendus, communication interne et externe…).
  • Coordonner les activités techniques, rédiger la documentation, participer à l’élaboration des cahiers des charges.
  • Accompagner l’équipe Ricercar dans la transition et les changements d’outils de production et de diffusion.
 

Compétences attendues

  • Connaissance de la notation et des sources musicales anciennes (avant 1600)
  • Maîtrise de logiciels d’encodage de partitions musicales (du type Sibelius, Finale,
  • Musescore)
  • Connaissances en musique assistée par ordinateur
  • Connaissances générales des systèmes de gestion de bases de données
  • Connaissances générales en administration serveur
  • Connaissance des formats et standards (iiif, XML, XML-MEI, JSON)
  • Maîtrise des principes et d’outils d’interopérabilité des données
  • Connaissances en programmation (Python, C++, Web)


Conditions de recrutement

  • Structure de recrutement : Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Université de Tours
  • Lieu de travail : Bureau Ricercar, CESR, 59 rue Néricault-Destouches, Tours.
  • Poste au sein d'une équipe composée d’un directeur de recherche, d'un professeur, de maîtres de conférences, d'une chargée de recherche, d'ingénieur.e.s d'études et de recherche.
  • Un renouvellement de contrat pourra être envisagé dans le cadre de l’Equipex+ Biblissima+.


Modalités de candidatures

Les personnes intéressées sont invitées à envoyer leur candidature par courriel à l’adresse hyacinthe.belliot@univ-tours.fr au plus tard le 8 juillet 2022.
Le dossier comprendra (joindre l’ensemble des pièces au format PdF) :
  • un CV détaillé ;
  • une lettre de motivation mettant en adéquation le profil du candidat ou de la candidate par rapport au projet ;
Les candidat.e.s sélectionnné.s pour un entretien seront auditionné.e.s entre le 11 et le 13 juillet 2022 en présentiel ou en visioconférence.