Rire en images à la Renaissance

  • Recherche,

Comment rit-on de et par les images à l’époque de Rabelais ?


> Lien vers l'éditeur

Le discours sur l’art n’intègre officiellement la dimension comique qu’au XVIIe siècle, pour la reléguer d’emblée au plus bas de sa hiérarchie des genres. Pourtant, le rire est abondamment présent dans les arts figuratifs de la Renaissance, un phénomène d’autant plus captivant qu’il échappe encore à tout classement homogène. Il s’empare de la sphère profane comme sacrée, joue d’une variété de registres du plus vulgaire au plus raffiné et prend des formes très diverses. En interrogeant ses représentations, mais aussi ses processus et ses effets, le livre explore la poïétique du rire au sein de la création artistique et de la pratique des images dans l’Europe des XVe et XVIe siècles.
 

__________________________________________________

Sommaire

  • Daniel Ménager
    Préface - Les plaisirs du rire dans la littérature de la Renaissance
1. Du grotesque à la caricature, les procédés de la déformation comique
  • Francesca Alberti, Diane H. Bodart
    Introduction
  • Bert W. Meijer
    Dessins grotesques et ridicules sur le support des peintures (XIVe-XVIe siècles)
  • Valérie Boudier
    Rire de la mauvaise humeur avec Bartolomeo Passerotti
  • Diane H. Bodart
    Pour une proto-histoire de la caricature politique
  • Sandra Cheng
    Ridiculous Portraits : comic ugliness and early modern caricature
2. Peintures ridicules
  • Francesco Porzio
    Per il linguaggio del comico figurativo : il lessico metaforico delle "pitture ridicole"
  • Michel Hochmann
    «Des bizarreries de chat et d’autres fantaisies»: le chat dans les tableaux comiques de la Renaissance
  • Thomas Fusenig
    Hans von Aachen, laughter and early Italian Genre Painting
  • Philippe Morel
    Rire avec les grotesques à la Renaissance
  • Malcolm Jones
    Facete and befitting pictures : humour in the prints and paintings of the English Renaissance, c.1550-c.1650
3. Le rire et ses pratiques
  • Paolo Procaccioli
    Santa Nafissa. Per una tipologia della scrittura d’arte en comique
  • Emmanuelle Hénin
    Des peintures comiques malgré elles : à propos d’une distinction de Paleotti
  • Patricia Simons
    Dicks and stones : double-sided humour in a maiolica dish of 1536
  • Tommaso Mozzati
    Ridere a bocca piena. La Compagnia del Paiuolo e le sculture di cibo
4. Rire dans l’espace sacré
  • Maurice Brock
    Quelques enfants amusants dans la peinture religieuse de Lorenzo Lotto
  • Angelica Tschachtli
    Un sourire qui intrigue : les expressions faciales du buste funéraire de Leonardo Salutati par Mino da Fiesole
  • Francesca Alberti
    Ridente Redentore : le rire de l’Enfant-Jésus dans l’art italien de la Renaissance
5. Ingegno : détournements et jeux parodiques
  • José Emilio Burucúa
    Juegos de niños y conocimiento adulto en el Renacimiento europeo
  • Dennis Geronimus
    Northern Exposure : Pontormo, Dürer and the humor of the body
  • Henri Keazor
    Unexplained Laughter : The role of humor, wit and laughing in the painterly reform of the Carracci
  • Elinor Myara Kelif
    Traditions burlesque et populaire du mythe de l’âge d’or chez Pieter Bruegel et Bernard Salomon
  • Nicola Suthor
    Braccelli’s Bizzarie : a distinctive form of Commedia dell’Arte
 
  • Paul Barolsky
    Postface - Smiles of delight and pleasures of play in Italian Renaissance art
  • Dates
    Paru le 14 janvier 2019, Créé le 1 février 2019
  • Auteur(s)
    Francesca Alberti est Maître de conférences à l’Université de Tours, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance.

    Elle est l’auteure de La Peinture facétieuse. Du rire sacré de Corrège aux fables burlesques de Tintoret (Actes Sud, 2016) et co-éditrice du volume Penser l’étrangeté. L’histoire de l’art de la Renaissance italienne entre bizarrerie, extravagance et singularité (PUR, 2012).


    Diane H. Bodart est actuellement David Rosand Assistant Professor of Italian Renaissance Art History à Columbia University.
    Elle est l’auteure notamment deTiziano e Federico II Gonzaga (Bulzoni, 1998), de Pouvoirs du portrait sous les Habsbourg d’Espagne (INHA/CTHS, 2011) et co-éditrice de François Lemée, Traité des statuës (1688), VDG, 2012.

  • Éditeur
    Brepols « The Body in Art »