Médailles des rois de France au XVIe siècle : représentation et imaginaire

  • Recherche,

Marie Veillon

> Lien vers l'éditeur

La médaille royale fut introduite sous François Ier. Conçue comme un présent, elle proposait un portrait du roi au naturel avec son emblème de la salamandre. Sous Henri II et les derniers Valois, l’usage se généralisa de représenter le monarque en rex/imperator, sous la forme d’un portrait pseudo-antique ou d’un portrait à l’antique. Sous Henri IV, se développe aussi le portrait mythologique du souverain en héros (Hercule, Mars, etc.), et de Marie de Médicis en Junon. Les revers renvoyaient, quant à eux, à des registres emblématiques, antiques ou mythologiques : la salamandre, Persée, Bellérophon, et surtout Hercule.

Cet ouvrage est destiné aux étudiants, numismates, historiens et historiens de l’art, ainsi qu’aux collectionneurs.


Medals of the kings of France in the sixteenth century Representation and fancy

The royal medal was introduced under Francis I. Conceived as a present, it proposed a portrait of the king in the natural with his emblem of the salamander. Under Henry II, and the last Valois, the custom became generalized to represent the monarch in rex/imperator, in the form of a pseudo-antique portrait or an antique portrait. Under Henry IV appears also the mythological portrait of the sovereign as a hero (Hercules, Mars, etc.), and of Mary of Medici in Juno. For their part, the reverse referred to emblematic, ancient or mythological registers: the salamander, Perseus, Bellerophon, and especially Hercules.

This book is intended for students, numismatists, historians and art historians, as well as collectors

  • Dates
    Paru le 1 avril 2018, Créé le 1 avril 2018
  • Auteur(s)

    Marie Veillon (1961-2017), docteur de l’E.H.E.S.S. en 1990, est devenue en 1992 chargée de recherches au Centre National de la Recherche Scientifique. Elle a effectué toute sa carrière au Centre d’études supérieures de la Renaissance, poursuivant une œuvre scientifique et d’enseignement sur les médailles et leur interprétation, depuis l’Antiquité jusqu’à la période moderne.

    Daniel Saulnier (Centre d’études supérieures de la Renaissance,Tours) a réalisé la mise au point du manuscrit de cet ouvrage.

    Marie Veillon (1961-2017), PhD of E.H.E.S.S. in 1990, became in 1992 researcher at the National Center for Scientific Research. She has spent her entire career at the Centre d’études supérieures de la Renaissance, pursuing a scientific and teaching work on medals and their interpretation, from antiquity to the Modern period.

  • Éditeur
    Beauchesne Éditeur - « Christophe Plantin »