Actualité

Séminaire : Médailles du XVIe siècle

Date(s)

le 14 décembre 2009

5 octobre, 23 novembre, 14 décembre (11h-12h.)
Lieu(x)
Site CESR (Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance)

sous la direction de M. Veillon (veillonmarie@orange.fr)

5 octobre.
Un portrait du roi, le portrait en médaille.


Le portrait en médaille, initialement portrait au naturel, développait dès le règne de François Ier un portrait à l'antique,-buste du roi, tête laurée, portant la cuirasse à lambrequin, ornée en son centre du gorgoneion, couverte du paludamentum agraphé sur l'épaule par une fibule-. Le règne d'Henri II se distinguait par ce que d'aucuns appellent le retour à l'antique, avec en faveur du monarque un portait à l'antique ou pseudo-antique, portraits repris sous les derniers valois.
Portrrait à l'antique, portrait pseudo-antique, portrait au naturel, mais également portrait mythologique avec sous le règne d'Henri IV, le souverain sous les traits de, sous l'apparence de.


23 novembre.
Médailles emblématiques, médailles commémoratives


Médailles emblématiques introduites sous le règne de Louis XII-, un porc-épic et le mot Cominus et Eminus/de près comme de loin-, mais davantage sous le règne de François Ier,-une salamandre et le mot Nutrisco et extingo/Je me nourris et j'éteins-, médailles emblématiques perpétuées sous le règne de ses successeurs ; médailles emblématiques rivalisant à partir du règne d'Henri II avec une médaille commémorative, qu'inaugurent pièces de largesses et médailles du sacre de 1547 et reprises lors d'autres marques de réjouissances publiques, baptêmes, naissances, mariages, entrées mais surtout exploits guerriers.


14 décembre.
Série iconographique (France).


Médaille de Charles, duc de Guyenne, introduisant sous Louis XI la série iconographique, remarquable dès le règne de François Ie mais davantage sous le règne d'Henri III voire d'Henri IV ; compositions héraldiques dès le règne de Charles VIII, banalisées sous François Ier, puis en perte de vitesse avec sous le règne d'Henri III et davantage sous Henri IV l'essor de l'emblème.