Actualité

Cartographier les géographies inconnues à la Renaissance

Date(s)

le 1 février 2010

Lieu(x)
Site CESR (Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance)

La société des amis du CESR a le plaisir de convier ses membres et le public le plus large possible à assister à la conférence de Mme Carla Lois, chercheuse à l'Université de Buenos Aires. La conférence aura lieu à 17h en salle Rapin.

Au premier abord, l'idée de représenter l'inconnu dans la cartographie semble être un paradoxe qui va à l'encontre de la nature de la représentation cartographique. Pourtant, l'inconnu a mobilisé et mobilise des savoirs, des désirs, des projets qui ont trouvé leurs places dans les cartes.
Du point de vue géographique, l'idée d'inconnu est liée à celle-ci de l'exploration, et plutôt dans le sens d'une chose qui n'a pas été vue. Cependant, le manque d'une expérience visuelle n'empêcherait pas de s'imaginer les géographies inconnues et de les inscrire sur les cartes.
La question devient alors: comment et pourquoi on construit, on produit les géographies inconnues? Et ensuite, quelles sont les images de l'inconnu ? Comment les pratiques d'écriture et de représentation cartographique participent de la production de l'inconnu comme une invention vraisemblable ?