Actualité

Articulation entre textes antiques et tradition médiévale dans le domaine scientifique à la Renaissance

Date(s)

le 6 février 2009

de 10h à 17h
Lieu(x)
Site CESR (Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance)

Journée d’études organisée par Jacqueline VONS et Sabine ROMMEVAUX

La lecture des textes liminaires de traités scientifiques de la Renaissance peut donner au lecteur contemporain l'impression qu'il existait un consensus dans la volonté de retourner aux textes antiques authentiques. Cette affirmation, réitérée, constituant à la limite un lieu commun dans les préfaces et lettres dédicatoires, non dénuée de polémique quelquefois, n'a pas encore été suffisamment mise en relation avec la prise en compte (plus ou moins assumée) de traditions médiévales toujours très vivantes. Entre refus, critique plus ou moins violente, et obéissance aux usages et pratiques du siècle précédent, des attitudes variées s'observent, marquées peut-être par des modalités différentes dans le discours, en fonction des disciplines scientifiques envisagées (astronomie, algèbre, médecine, sciences de la nature).

****

Joëlle Ducos (Université Paris 4)

Commenter les Météorologiques d'Aristote : problématiques médiévales et de la Renaissance

Violaine Giacomotto-Charra (Université Bordeaux 3)

L'ancien et le nouveau : la mise en scène des autorités dans le De Subtilitate
de Jérôme Cardan

Jacqueline Vons (Université de Tours, CESR)

Citer, emprunter ou contester les Anciens ? Les choix de Vésale dans la Fabrica

*

Sabine Rommevaux (CNRS, CESR)

Sources grecques et latines dans le commentaire de Clavius aux Eléments d'Euclide

Concetta Pennuto (Université de Genève, CESR)

Grossesse et doctrines médicales entre Moyen Age et Renaissance

Dina Bacalexi (CNRS, Centre Jean-Pépin)

Les traducteurs et commentateurs de Galien face à la tradition arabe