Accès direct au contenu


Version française > Formations > Master Patrimoine écrit - finalité Professionnelle

Littérature française et néolatine

Crédits ECTS 4
Semestre Enseignement semestre 8
Type Obligatoire à choix
Nature -
Volume horaire total 24

Responsables

M. GEONGET STEPHAN, MME BENEVENT-BAUDRY CHRISTINE

Contenu

Le Nom propre et le texte.
Présenté par la grammaire traditionnelle comme un asémantème - terme sans signification -, le nom propre a, dès qu'il entre en littérature, le statut d'un signe choisi, voulu et pensé par l'auteur. Son insignifiance se charge alors d'une signification telle que Roland Barthes a pu prétendre que "le roman est l'aventure d'un nom propre". La question du nom prend à la Renaissance un relief particulier : c'est le moment où son instance / autorité se précise, s'enrichit des spéculations de l'hermétisme, de l'émergence de l'identité individuelle, du nouveau statut du nom d'auteur et des vertiges de la célébrité. Il s'agira donc dans ce séminaire d'examiner comment l'onomastique, qu'elle mette en jeu le nom de l'auteur lui-même ou celui qu'il donne aux autres (ses personnages, ses amis, ses adversiaires...) se trouve surinvestie et devient un théâtre de je, de deux et d'enjeux surprenants.
  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Retour au site institutionnel