Accès direct au contenu


Version française > Actualités > Manifestations

Vidéo de la pièce de théâtre "La Guisiade"

le 4 juillet 2012

Pour la première fois sans doute depuis plus de 400 ans, La Guisiade écrite par Pierre Matthieu en 1589 a été jouée en public.

Blois-AfficheSpectacle.jpg


> Télécharger la vidéo (320 Mo - format mp4)

C'est dans le cadre du LVe Colloque International d’Études Humanistes du Centre d’Études
Supérieures de la Renaissance, organisé à Tours, sur “ La Salle de Spectacle Rectangulaire en France et en Europe (XVIe-XVIIe siècles) ”, que sera proposée une lecture dramatisée d’extraits de La Guisiade (1589) par Pierre Matthieu.
Il s’agit d’une tragédie “ humaniste ” formelle mais résolument d’actualité et ponctuée d’éléments rappelant les mystères médiévaux. Matthieu était un avocat lyonnais partisan de la Ligue ultra catholique qui avait déjà composé des pièces de théâtre. Il deviendra plus tard, de façon improbable, l’historiographe officiel d'Henri IV. Il s’est donné pour but de participer sous forme dramatique au flot de propagande violente émanant de la Sainte Ligue en réponse à l’exécution des Guise à Blois orchestrée par Henri III en décembre 1588. Sa pièce a paru en trois éditions, dont une révisée après l’assassinat du roi par Jacques Clément le 2 août 1589. En fait, on ignore si elle a jamais été jouée, mais cela paraît probable.
Les passages choisis comportent des extraits des harangues censées avoir été adressées au roi à l’occasion des États Généraux tenus dans la Salle des États du château royal de Blois. Matthieu a modelé cette scène sur le récit des faits, mais en y ajoutant des éléments visant ce qu’il considérait être l’hypocrisie et la jalousie d'Henri III face à son puissant et populaire rival, Henri duc de Guise, chef de la Ligue.
Le roi est représenté en train de tramer déjà son coup, tout en jurant son engagement dans la Sainte Union contre l’hérésie voulue par la Ligue et prônée successivement par les porte-parole des trois États (Clergé, Noblesse, Peuple).

Programmée dans le cadre d'un colloque international, la lecture sera bilingue, avec le texte en français entrecoupé de traductions en vers anglais par Richard Hillman. Il y aura six acteurs francophones et trois acteurs anglophones.
 
  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Retour au site institutionnel