Accès direct au contenu


Version française > Actualités > Manifestations

La France et les pays tchèques aux XVIIe et XVIIIe siècles. Croisements et influences dans la vie musicale

le 8 mars 2017
Prague, Institut français

Journée d’étude internationale organisée par le Centre de musique baroque de Versailles (CNRS/CESR), l'Institut français de Prague et le CEFRES (CNRS, MAEDI)

Prague 8 mars 2017 affiche.jpg

Organisée dans le cadre du partenariat entre le Centre de musique baroque de Versailles et le Festival d’été de musique ancienne à Prague (Collegium Marianum), l'objectif de cette première journée d’étude est d’alimenter la discussion autour des échanges culturels entre le territoire des pays de la couronne de Bohême et la France sous l’Ancien Régime et de dresser un état des lieux en se focalisant sur la culture musicale.
Après le départ de la cour impériale de Prague pour Vienne (1612), les pays de la couronne de Bohême, faisant partie depuis un demi-siècle des pays héréditaires des Habsbourg, se sont retrouvés dans une position périphérique. La période en question est caractérisée par une certaine hostilité de la politique étrangère de l’Empire autrichien envers la France, suivie d’un changement radical menant vers le « renversement des alliances » (1768). Nous aimerions ainsi étudier d’une part la place de la musique et du théâtre français dans le territoire, et mettre en lumière d'autre part l'intérêt de la France pour les artistes des pays tchèques, afin de contribuer aux travaux et projet de recherche sur la réception de la musique italienne dans le territoire, ainsi qu’aux recherches sur les échanges musicaux entre Vienne et Paris au XVIIIe siècle.
Cette journée d’étude se concentrera donc sur la transmission et la réception du répertoire, ainsi que la circulation des acteurs, qu’ils soient artistes ou mécènes. À travers l’étude du répertoire français préservé ou documenté dans les collections, notamment celles de la noblesse, plusieurs questions seront abordées. La réception du répertoire a-t-elle été indépendante de l’évolution de la politique étrangère de l’Empire et de la France ? Quels sont les lieux de diffusion et les agents de circulation ? Quel type de répertoire a été favorisé, et pour quel usage ? Les questions de la circulation des personnes et celle du rôle du réseau aristocratique francophile seront également abordées.

Responsables scientifiques
Jana Franková (CMBV), jana_frankova@seznam.cz
Barbara Nestola (CNRS, CESR/CMBV), bnestola@cmbv.com
 
 

Documents à télécharger

  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Retour au site institutionnel