Accès direct au contenu


Version française > Actualités > Manifestations

Recherche

De Paris à Venise, Chansons et Madrigaux

le 1 décembre 2010

21h


Concert donné dans le cadre du colloque international André Alciat (1492-1550): un humaniste au confluent des savoirs dans l'Europe de la Renaissance

affiche_concert_web.jpg

Doulce Mémoire

Denis Raisin Dadre

 
De Paris à Venise
Chansons et Madrigaux

                                           

 

Véronique Bourin soprano

 

Pascale Boquet luth et guitare renaissance

Denis Raisin Dadre flûtes et direction

                                                                       

Il est devenu presque banal de parler des échanges entre la France et l'Italie à la Renaissance. Les guerres d'Italie, le tropisme français vers Naples et Milan, Charles VIII, Louis XII, François 1er ,1515, Marignan ! et bien sur les artistes qui s'emploient auprès de nos rois : Benvenuto Cellini, le Primatice et le plus emblématique, Léonard de Vinci.

 

La musique par contre, comme toujours en France, n'est pas étudiée par nos historiens. Et pourtant ! il y a tant à dire sur l'influence de la frotolle, cette musique profane du Nord de l'Italie, sur les chansons nouvelles éditées par Pierre Attaingnant à Paris en 1528. Prêtons aussi l'oreille à ce goût pour la mélodie typiquement italien qui va faire évoluer la ligne gothique qui règne encore en France dans la chanson. Les instrumentistes parmi lesquels l'immense Albert de Rippe, lui aussi italien, mais aussi les cornettistes, tous italiens à la cour de France contribuent à faire évoluer la musique française. Pendant ce temps l'éditeur Petrucci, à Venise édite sans rancune la Bataille de Marignan de Clément Janequin.

 

Notre programme révélera la richesse de ces échanges, les chansons nouvelles répondent aux frotolles. Les poètes français, Ronsard, Du Bellay et Baïf, s'inspirent de la récitation à la lyre pratiquée par les italiens. Les villottes vénitiennes sont reprises par des compositeurs français, et les chansons françaises sont prétextes à ornementations pour les cornettistes virtuoses de Saint-Marc de Venise. Un voyage musical loin de la fureur des arquebusades, au profit d'échanges plus pacifiques et plus féconds !

 

 

 

 

Doulce Mémoire est porté par la Région Centre.

Doulce Mémoire est conventionné  par le Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC du Centre, soutenu par le Conseil Général d'Indre-et-Loire, le Ministère des Affaires étrangères / CulturesFrance et la Ville de Tours.


 

 

Documents à télécharger

  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Retour au site institutionnel